Un défibrilateur au « Pré Fleuri »

 

Serviès. Un défibrillateur pour le Pré fleuri

 

La maison de retraite s'est dotée d'un défibrillateur grâce aux Joyeux Lurons et le Crédit Agricole./Photo DDM, SJ. ()

La maison de retraite s’est dotée d’un défibrillateur grâce aux Joyeux Lurons et le Crédit Agricole./Photo DDM, SJ.

Chaque seconde compte lorsqu’une personne est en arrêt cardio-respiratoire. Grâce à l’association des Joyeux lurons et à un FDIL (Fonds de Développement des Initiatives Locales) du Crédit agricole, la maison de retraite est désormais équipée d’un défibrillateur semi-automatique. Le personnel de l’EHPAD du Pré fleuri a déjà été formé au maniement de l’appareil et recevra régulièrement des « piqures de rappel». Cependant, l’appareil ne sera pas réservé aux seuls résidents. « L’ensemble de la population de Serviès et de sa périphérie pourra en bénéficier» souligne Bernard Cauquil, maire du village. « Il est situé dans le hall d’entrée afin d’être facile d’accès» explique Brigitte Martinez, directrice de l’établissement. Si le taux de couverture est loin de celui des Pyrénées-Orientales, où le Conseil général a lancé en avril 2007 une campagne d’équipement de 400 défibrillateurs automatiques sur les 226 communes, municipalité et association tendent à s’équiper. « Nous avons déjà été sollicités pour ce genre de matériel dans le cadre du FDIL « note Vincent Desplats de l’agence Castres Val d’Agout qui a octroyé une subvention de 1400 euros pour que l’association puisse réaliser cet achat». C’est la première fois en douze ans que nous demandons une aide « rappelle Hélène Aussaguès, présidente de l’association.

Si habituellement les « Joyeux lurons « ont pour mission d’apporter animation et joie au Pré fleuris, ils n’en oublient pas pour autant les notions de responsabilité et de partage.